Jeu 18 Octobre 2018, 14:48:19
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

ASSOCIATION

ACTIVITÉS

Univers

Cités

Bizavoü

Murder Party

PRATIQUES


La liberté d'expression

Sous le règne d'Alexandrine, une certaine liberté d'expression est tolérée, voire même encouragée. Il reste cependant des tabous. C'est ainsi qu'il est encore mal vu de se moquer ou de critiquer les Dieux. Il est aussi de mauvais ton d'en faire de même avec l'Impératrice (dont l'origine divine n'est plus à prouver).

Il est évident que cette liberté nouvellement acquise est surtout utilisée dans les villes. Dans les campagnes, restées féodales, les serfs sont encore pétris de superstitions et ploient toujours sous le travail que leur seigneur leurs impose. Il est d'ailleurs arrivé que des troupes de théâtre ambulant viennent y présenter des spectacles comiques et burlesques mettant en scène des gens de pouvoir ou le noble local. Ces artistes mal inspirés durent replier précipitamment leurs affaires sous les insultes et les légumes pourris dont on les gratifiait.

Articles dans « JDR: Cités Interdites (TI) »


SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
TinyPortal © 2005-2012

Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.03 secondes avec 29 requêtes.