Sam 26 Mai 2018, 13:59:58
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

ASSOCIATION

ACTIVITÉS

Univers

Cités

Bizavoü

Murder Party

PRATIQUES


La Cité Divine, une Légende

Il y a très longtemps, Villers, le Haut Temple de Raius sur terre, était le lieu sacré de culte et de pèlerinage où était couronnés les Empereurs d'Austrie.
Tous les événements religieux relatifs à l'Empereur et aux cultes Impériaux étaient également célébrés dans cette Cité.

Avec le temps, l'Homme oublia les hautes valeurs de ce temple, se laissa ronger par la cupidité, l'égoïsme et commit un grave péché à la face de Raïus.
En couronnant un imposteur, l'homme provoqua Raius, sa colère marque encore l'endroit. L'étincelle de rage divine allumée par l'homme prit rapidement des proportions incontrôlables. Il pleuvait des lances de feu, Villers fut engloutie par les flammes du Dieu solaire, purifiant ainsi la terre de ces créatures blasphématoires.

En guise d'avertissement pour les générations futures, les ruines de Villers, tel un spectre errant, hanteraient la terre d'Austrie pour des siècles et des siècles.

Considération Historique

MGalleryItemMGalleryItemLongtemps, Villers fut le lieu de couronnement des Empereurs. Lieu magnifique et hors du commun, mais également plus grande église du culte de Raïus, le nouvel Empereur se voyait remettre sa couronne puis était jugé dans la sainte lumière de Raïus, afin d'être reconnu par tous.

Il y a quelques siècles, L'Empereur Heinrich mourut au combat lors de la terrible invasion que lança le seigneur Bapho, à partir des terres inconnues du nord. Bien que revenues victorieuses de leur lutte contre les hordes du nord, les légions Impériales ramenait également la funeste dépouille de leur monarque.

Le problème de succession fut vite un sujet épineux. En effet, Heinrich n'avait pas encore pris d'épouse et on ne lui connaissait pas de descendants (quoiqu'on lui ai prété de nombreuses aventures).

Alors que les aristocrates se chamaillaient à coup de grandes démonstrations généalogiques, le peuple commençait à gronder. A sa tête se trouvait Ludivik, un jeune agitateur de rue, qui prétendait être le fils bâtard de Heinrich et donc, d'être ainsi son plus proche héritier.

Qu'il soit dément ou beau parleur, Ludivik capta rapidement l'attention des masses, voyant là un symbole de la volonté de Raïus de donner la parole aux petites gens. La rumeur du fils divin du peuple dont la place était usurpée par l'aristocratie se répandit dans tout l'Empire. De plus en plus de sympathisants pro-Ludivik s'en prenaient aux symboles de l'autorité Impériale.

La révolte finit par éclater. Galvanisé par un Ludivik illuminé, le peuple prit le pouvoir dans la cité céleste. Convaincus que cette victoire était un signe des Dieux, les insurgés se dirigèrent vers Villers pour mettre la couronne sur la tête de leur nouveau chef.

Sur place, ils forcèrent les défenses du temple et firent prisonniers plusieurs notables du culte, dont le pape de Raïus. Ils organisèrent rapidement une cérémonie de couronnement, obligeant le pape d'y officier et de reconnaître la légitimité de Ludivik.

La couronne posée sur la tête, ce dernier se tourna vers son nouveau peuple. Il ne comprit pas tout de suite pourquoi ils avaient tous un air terrifié. Puis il remarqua les flammes sur ses manches et réalisa qu'il se transformait en torche humaine. La panique s'empara de lui, et son cri d'agonie mourut dans sa gorge alors que son corps finissait de se consumer. Une terrible pluie de feu s'abattit sur Villers détruisant les bâtiments et brûlant les hérétiques. De cette apocalypse, seuls les fidèles survécurent.

Le peuple comprit que là n'était pas la volonté de Raïus et se terrèrent chez eux en attendant le pardon des Dieux. L'Empire vécut au ralenti pendant un mois, sous un ciel de feu. Au bout du mois, un jeune orphelin, né de père inconnu et dont la mère était morte en couche, entendit Raïus dans ses rêves. Il apprit qu'il était le seul descendant d'Heinrich et que sa destinée était de gouverner l'Empire. Au matin, tout ses compagnons ainsi que les bonnes sœurs de l'orphelinat se prostrèrent devant lui, car en une nuit, sa peau était devenue dorée.

De Nos Jours

Par superstitions, Villers ne fut jamais reconstruite, de peur de voir Raius une fois de plus laisser sa juste colère frapper le monde, les voyageurs évitaient tant que possible l'endroit.

On décrivait les ruines comme peuplées de fantômes et de monstres. Plusieurs corps expéditionnaires, tant civils que militaires ou religieux, ont été envoyés, mais ne sont jamais revenus,  enrichissant un peu plus un folklore déjà bien riche.

Peut après la guerre civile qui ravagea l'Empire, au début du quatrième Cycle de la nouvelle Ere, Alexandrine, pour confirmer son droit à la couronne, exigea que son couronnement officiel soit effectué à Villers.

La Cérémonie se déroula sans problème, et a la tombée du jour, l'Empire a, à nouveau, une Impératrice de Droit Divin.

Depuis ce haut fait, les ruines ont été rendues a une paix et une quiétude bien méritée.

Articles dans « JDR:Encyclopedia »


SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
TinyPortal © 2005-2012

Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.052 secondes avec 29 requêtes.